BOURG Lionel - Reconnaissance

BOURG Lionel - Reconnaissance

Estampe, s. d., H. 65 x L. 50 cm
120 exemplaires édités
Editeur : Jean-Pierre Huguet éditeur

Œuvre réalisée par le GAC.

Prix de vente : 150 €

Disponible

Lionel Bourg est un auteur né en 1949 à Saint-Chamond (Loire), résidant à Saint-Étienne. Enseignant jusqu'en 1989, il se consacre aujourd'hui pleinement à l'écriture. Au fils des années, son travail l'a conduit à entreprendre, puis à poursuivre la rédaction d'une sorte de Journal ininterrompu composé de tous ses écrits poèmes, proses, pamphlets, notations quotidiennes, etc. , établissant ainsi un rapport critique au monde et à autrui. En 2005, il obtient le Prix Rhône-Alpes du Livre pour Montagne noire. Il est l'auteur de nombreux ouvrages parmi lesquels : Un arbre élu par l'orage (2001), Où le songe demeure (2007), La Croisée des errances (2012), Un nord en moi (2015).

Cette estampe retranscrit un poème composé de six strophes de quatre vers, soit des quatrains aux rimes croisés. Notons le mot « m'entendent » en bleu qui se détache de l'ensemble de la composition. L'absence de ponctuation permet au lecteur de trouver son rythme, de déclamer les vers à sa cadence, en se les appropriant et sans imposer un carcan. Avec les rimes comme unique ponctuation, le lecteur peut mettre en musique les mots... laissant insuffler un peu de son art dans l'oeuvre de base qu'est ce poème. Un rythme s'impose de lui-même, même sans ponctuation. Une fois passé le trébuchement du manque d'appuis habituels, ce sont très vite les mots qui marchent tout seuls et qui posent leur mélodie...
À l'image d'un peintre devant la fenêtre de son atelier, Lionel Bourg dépeint dans ce poème le paysage d'un matin d'hiver. Ses pensées s'éloignent alors de l'horizon que lui offre cette campagne givrée pour rendre hommage aux poètes du xixe siècle qui l'inspirent  Alphonse de Lamartine (1790-1869), Albert Samain (1858-1900), Jules Laforgue (1860-1887), Tristan Corbière (1845-1875) , faisant place ainsi à René Guy Cadou (1920-1951), poète résistant, qui en détachant la poésie de toute formule d'école, l'a ramenée à sa vocation naturelle, qui est celle du chant et de l'effusion.

LIBO-001-V