BALTAZAR Julius - Sans titre

BALTAZAR Julius - Sans titre

Sérigraphie rehaussée à l'aquarelle, 2006, H. 33 x L. 22 cm
N° XXIV/L
Collection : GAC
Numéro d'inventaire : GV.2015.8
Issue du fonds Jean Villevieille, éditeur sérigraphe, Saint-Étienne.

J'ai trop de succès, je suis déjà empruntée ! Bientôt de retour...

Né en 1949 à Paris, Hervé Lampion commence sa carrière comme apprenti joaillier auprès de la Maison Arthus Bertrand avant de devenir peintre, graveur et lithographe. Son talent est remarqué par Salvador Dali qui, le prenant sous son aile, lui donne son nom d'artiste : Julius Baltazar (en référence à l'empereur romain et au roi mage).
L'univers de Julius Baltazar a d'abord été influencé par l'esthétique surréaliste. Puis, il a été inspiré par l'abstraction lyrique et le paysagisme abstrait représenté par Olivier Debré (1920-1999) et Pierre Dmitrienko (1925-1974). L'artiste a collaboré à un grand nombre d'ouvrages de bibliophilie. Pour lui, la gravure est un langage poétique et son travail est intimement dépendant du texte à illustrer. C'est ainsi qu'il confie ses images à de grands écrivains comme Michel Butor, René Pons, Fernando Arrabal
L'univers pictural de Julius Baltazar se distingue par une certaine tension entre le raffinement et la violence. Cette sérigraphie peut être illustrée par les mots de René Pons : « Derrière l'élégance, l'économie et la maîtrise, se dissimule la brutale et vitale nécessité de maculer l'insoutenable blancheur du vide et de l'ennui. »
La gestuelle ordonne l'espace, où la ligne installe l'horizon, lève des montagnes, crée la mer ou les rochers sans céder à l'emprise de la forme.

JUBA-001