FAVIER Philippe - Les Ambassades verticales

FAVIER Philippe - Les Ambassades verticales

Estampe, 2011, H. 55 x L. 43 cm
Editeur : Jean-Pierre Huguet éditeur
Collection : GAC
Numéro d'inventaire : G-2013.7.13
Disponible

Philippe Favier est né en 1957 à Saint-Étienne. Distrait et rêveur, il quitte le lycée pour devenir infirmier psychiatrique, métier qu'il abandonne très vite pour entrer aux Beaux-Arts. L'élève rêveur qu'il était, devient alors un artiste surdoué. En 1984, il fut pensionnaire à la Villa Médicis à Rome. À la fois dessinateur, graveur, peintre, illustrateur, scénographe, Philippe Favier est un artiste inclassable qui a su rester fidèle à ses émotions d'enfant.
Il se passionne pour les miniatures qui lui permettent d'inverser l'ordre du monde : le grand se fait petit, le monumental est rétréci. Cette passion pour la miniature lui vient sans doute de son enfance qu'il passa dans le monde minuscule d'épingles et de rubans de la mercerie familiale, et où il s'amusait à coudre des boutons sur des cartons en inventant des royaumes aux petits personnages avec lesquels il jouait de longues heures.

Cette affiche montre des pissenlits minutieusement reproduits. Une inscription (à l'envers), « Je n'ai d'yeux que pour le soleil » rappelle que ce végétal avant d'être ouvert à tout vent est tourné vers le soleil et en prend sa couleur. Il est courant de faire un voeu lorsque l'on souffle sur les aigrettes de cette fleur. Ces deux pissenlits semblent flotter dans un monde trop vaste et se perdent dans l'espace sur lequel ils sont représentés. Cette estampe joue de l'écho entre l'image et l'écriture.
PHFA-001