LÜPERTZ Markus - Büchner dichtet Danton's Tod

LÜPERTZ Markus - Büchner dichtet Danton's Tod

Aquatinte, 1989, H. 60,7 x L. 80,5 cm
Editeur : Küpferdrukatelier P. Kneubüler - Zurich
N° 14/100
Collection : État
Numéro d'inventaire : D-2006.1.53 / FNAC 89 270/
Dépôt du Centre national des arts plastiques. Dépôt du Département de l'Ardèche. Fait partie d'une série intitulée « Estampes et Révolution, 200 ans après », commande publique du Ministère français de la Culture à l'occasion du Bicentenaire de la Révolution française.
Disponible

Markus Lüpertz est un peintre allemand, né en 1941 à Liberec (République tchèque). Il se met à peindre dans un climat hostile à la peinture allemande, dans un pays dominé par l'expressionnisme abstrait américain et le Pop Art. À l'image de Georg Baselitz et Jörg Immendorf, il s'émancipe de ces courants pour fonder sa propre voie. En 1964, la série des peintures « Dithyrambiques » lui permet de renouer avec la figuration tout en apportant sa contribution à l'histoire de l'abstraction : simplification des formes, grossissement du détail. Lüpertz est également connu pour sa série dite des « Motifs allemands », où il utilise les emblèmes de l'histoire allemande (casque, épi, bêche, etc.) de manière ludique et grave, par goût de la provocation et avec une forte volonté de distanciation.

Sur fond de drapeau tricolore, Markus Lüpertz choisit l'image de Georges Jacques Danton (1759-1794). L'artiste revisite l'histoire laissant libre cours à son goût pour l'ironie. Une tête de mort annonce le sort de Danton : accusé de malversation et de trahison par Robespierre, il est guillotiné en 1794.

Bibliographie :
Estampes et Révolution, 200 ans après, cat. exp. Centre national des arts plastiques, 27 juin-27 août 1989, ministère _de la Culture et de la Communication, 1989, p. 94-95.
MALU-001