MAC AVOY Georges Édouard - Pablo Picasso

MAC AVOY Georges Édouard - Pablo Picasso

Estampe, s. d., H. 97 x L. 66 cm
N° 3/150
Collection : GAC
Numéro d'inventaire : G-MS2016-93
Disponible

Georges Édouard Mac Avoy est né à Bordeaux en 1905 et décède en 1991. Il entre à 18 ans à l'Académie Julian, où il suit les cours de peinture de Paul Albert Laurens, après avoir hésité à faire du théâtre. Il fréquente des ateliers renommés : Valloton, Bonnard et Vuillard, avant de devenir lui-même un professeur estimé Bernard Buffet fut l'un de ses élèves les plus prestigieux. Alors que le portrait tombe en désuétude dans le panorama artistique de l'entre-deux-guerres, Mac Avoy choisit ce genre qu'il va révolutionner.

Cette estampe représente le portrait de Pablo Picasso réalisé par Mac Avoy en 1955, qui demeure le plus célèbre et le plus marquant. Pour cette commande, Picasso avait une exigence de ressemblance tant pour les traits de son visage que pour l'empreinte de sa personnalité. « Ah, Picasso s'est comporté comme une religieuse, il me stupéfait. Pour un artiste qui accrochait un oeil là où ça lui faisait plaisir, il prenait tout à coup des précautions incroyables : Mon tee-shirt est un peu sale, tu sais, ça ne te fait rien ? » (Jacques Chancel, Le Désordre et la vie, Paris, Grasset, 1991.)

Dans cette composition, Mac Avoy évoque toutes les périodes artistiques de Picasso : la période bleue (1901-1905), le cubisme (à partir de 1906), le surréalisme. Dans la partie supérieure gauche, un arlequin figure qui traverse épisodiquement l'oeuvre de Picasso incarne son double mélancolique au travers duquel transparaissent la solitude et la fragilité du peintre espagnol. La référence à la période cubiste de Picasso est retranscrite dans la partie supérieure droite avec le volume d'un violon décomposé et assemblé arbitrairement par l'usage de la ligne. Les contours d'un nu féminin suggèrent sans doute l'une de ses muses : Dora Maar. Enfin, au centre, Pablo Picasso est représenté torse nu, une attitude qui fait écho à un cliché photographique saisissant l'artiste torse nu en culotte de boxeur devant ses oeuvres dans son atelier de la rue Schoelcher à Paris en 1915. Selon le souhait de Pablo Picasso, le peintre Mac Avoy a su exprimer pleinement son univers.
GEMA-001