MATTA Roberto - Aux âmes citoyens

MATTA Roberto - Aux âmes citoyens

Pochoir, sérigraphie, 1989, H. 105,5 x L. 74,8 cm
Editeur : Imagerie d'Épinal
N° 14/100
Collection : État
Numéro d'inventaire : D-2006.1.33 / FNAC 89 250/
Dépôt du Centre national des arts plastiques. Dépôt du Département de l'Ardèche. Fait partie d'une série intitulée « Estampes et Révolution, 200 ans après », commande publique du Ministère français de la Culture à l'occasion du Bicentenaire de la Révolution française.
J'ai trop de succès, je suis déjà empruntée ! Bientôt de retour...

Roberto Matta est un artiste chilien né en 1911 et décédé en 2002 en Italie. Après des études d'architecture au Chili, il émigre en 1934 à Paris où il sera un temps le disciple de Le Corbusier. À la fin des années 1930, il fait _la connaissance d'André Breton et rejoint la mouvance surréaliste. Roberto Matta devient un chef de file dans l'utilisation de « l'Automatisme », une méthode novatrice pour faire jaillir les flux de pensées du subconscient afin de les utiliser dans la création artistique. Les années 1960 marquent un changement dans l'oeuvre de l'artiste : il se tourne vers les thèmes sociopolitiques contemporains, tout en étant toujours fortement influencé par ses racines surréalistes.

Cette réalisation de Roberto Matta a une fonction narrative (à l'image des bandes dessinées), grâce à un jeu de réseaux linéaires qui créent un fil conducteur dans l'espace de la composition. De nombreux personnages aux attitudes drolatiques, grotesques ou sadiques présentent une vision apocalyptique du monde. L'artiste utilise des couleurs fluorescentes. Cet Aux Âmes citoyens, plus qu'un jeu de mots, est un appel à la conscience des hommes d'aujourd'hui.

Bibliographie :
Estampes et Révolution, 200 ans après, cat. exp. Centre national des arts plastiques, 27 juin-27 août 1989, ministère _de la Culture et de la Communication, 1989, p. 92-93.
RMAT-001