PARSUS Pierre

PARSUS Pierre

Lithographie, s. d., H. 70 x L. 54,5 cm
E. A.
Collection : GAC
Numéro d'inventaire : G-MS2016-62
Issue de la collection de Michel Sottet.

J'ai trop de succès, je suis déjà empruntée ! Bientôt de retour...

Né à Paris en 1921, Pierre Parsus est un peintre qui vit dans la région de Nîmes depuis 1946. Il a étudié à l'École des arts appliqués de Paris, puis à l'académie de la Grande Chaumière à Montparnasse. Sa peinture a été soutenue par René Huyghe (historien de l'art, conservateur du musée du Louvre, membre de l'Académie française). Lauréat du prix Abd-el-Tif(1), il a séjourné deux ans à Alger dans la villa Abd-el-Tif, équivalent de la Villa Médicis à Rome. Il a illustré de 30 lithographies l'oeuvre poétique de Georges Brassens, ainsi que le roman Regain de Jean Giono. Il a également réalisé les vitraux de l'église Saint-Joseph à Nîmes.
Très tôt dans sa carrière, Pierre Parsus peint des nus d'après son épouse, mais c'est en 1964 que le thème du corps féminin prend de l'importance dans son oeuvre. Pour lui, tout naît de la présence particulière de chaque modèle, de l'émotion qu'il crée.

Cette estampe semble relever plus d'un travail de sculpture que de peinture. En effet, un corps féminin jaillit de ce qui pourrait être un bloc de granit rose. L'attitude du modèle suggère une pose dynamique et équilibriste en contraste avec les cadres bien défini qui l'entoure et le soutienne. Les lignes courbes imposées par le corps de cette femme dictent toutefois un certain mouvement dû à la gestuelle du peintre et sont mises en valeur par les deux aplats géométriques qui l'encadrent.

(1) Il fut créé en 1907 sous l'impulsion de Léonce Bénédite, conservateur du musée du Luxembourg, et Charles Jonnart, gouverneur général de l'Algérie, afin de permettre à de jeunes artistes talentueux de séjourner un an ou deux, parfois plus, aux frais de l'État à la villa Abd-el-Tif à Alger.

PIPA-002