PARSUS Pierre - Le Cantonnier a construit sa maison

PARSUS Pierre - Le Cantonnier a construit sa maison

Lithographie, s. d., H. 70 x L. 54,5 cm
E. A.
Collection : GAC
Numéro d'inventaire : G-MS2016-61
Issue de la collection de Michel Sottet.

J'ai trop de succès, je suis déjà empruntée ! Bientôt de retour...

Né à Paris en 1921, Pierre Parsus est un peintre qui vit dans la région de Nîmes depuis 1946. Il a étudié à l'École des arts appliqués de Paris, puis à l'académie de la Grande Chaumière à Montparnasse. Sa peinture a été soutenue par René Huyghe (historien de l'art, conservateur du musée du Louvre, membre de l'Académie française). Lauréat du prix Abd-el-Tif(1), il a séjourné deux ans à Alger dans la maison Abd-el-Tif, équivalent de la Villa Médicis à Rome. Il a illustré de 30 lithographies l'oeuvre poétique de Georges Brassens, ainsi que le roman Regain de Jean Giono. Il a également réalisé les vitraux de l'église Saint-Joseph à Nîmes.

Pierre Parsus a un attrait certain dans sa peinture pour le monde des symboles, du magique, de l'ésotérique et du légendaire. Cette lithographie a été réalisée pour fêter la fin de la construction de la maison de son ami le cantonnier ouvrier chargé de l'entretien des routes et des chemins du village de Castillon-du-Gard. L'oeuvre est composée d'une profusion de personnages, tous tournés vers la maison présentée dans une auréole, symbole d'un dur labeur. Les couleurs sont lumineuses et plus vives autour de la maison, créant une sorte de halo divin. Le sujet demeure enfoui dans le geste et le lyrisme, mais peu toutefois être comparé à l'iconographie de l'arche de Noé.

(1) Il fut créé en 1907 sous l'impulsion de Léonce Bénédite, conservateur du musée du Luxembourg, et Charles Jonnart, gouverneur général de l'Algérie, afin de permettre à de jeunes artistes talentueux de séjourner un an ou deux, parfois plus, aux frais de l'État à la villa Abd-el-Tif à Alger.

PIPA-001