TALLAGRAND Didier - Sans titre

TALLAGRAND Didier - Sans titre

Estampe, 2013, H. 92 x L. 48 cm
N° 1/50
Collection : Département
Numéro d'inventaire : 2014.13
Saint-Apollinaire-de-Rias, un jeu pour des fables. Jeu de 54 cartes imprimés, 2014.
J'ai trop de succès, je suis déjà empruntée ! Bientôt de retour...

Didier Tallagrand est un artiste né en 1960 à Alès. Il vit et travaille dans le Gard. Il enseigne le design d'espace à l'École supérieure d'art de l'agglomération d'Annecy. La démarche artistique de Didier Tallagrand s'oriente souvent autour du paysage et plus particulièrement vers les différentes conditions du regard (être face à l'image ou légèrement de biais, fixe ou en mouvement, devant ou au-dessus).

Cette oeuvre est l'aboutissement d'un projet croisant mythe et réalité, paysage et jeu de société, lors d'une résidence d'artiste à Saint-Apollinaire-de-Rias (Ardèche). À partir d'un récit imaginé par Didier Tallagrand, selon lequel dans des temps très anciens, les habitants du village des Rias se réunissaient lors d'une joyeuse fête estivale. Dissimulant leur visages derrière des masques d'animaux, ils s'incarnaient en de multiples avatars afin de dénouer le désordre du monde, en décomposant et recomposant familles, terres, langues et religions. Lors d'une de ces manifestations hédonistes quelque chose se figea dans le mouvement de la fête. Ancrés dans leur pays, les habitants arrêtèrent la manifestation et chacun rentra chez soi. Depuis, au sein de chaque maison, on joue à un jeu de cartes rappelant ces réjouissantes métamorphoses, dont les règles s'inventent dans l'interactivité des représentations animalières au fil de la frise des paysages. Pour rejouer et représenter ce récit, Didier Tallagrand a organisé une rencontre festive et conviviale où chacun des participants a été pris en photo avec un masque d'animal. Les habitants deviennent des personnages mythiques que l'artiste incruste dans des photographies de paysages panoramiques des alentours. Ainsi est né un jeu de cartes de 9 familles édité à quelques exemplaires. Ces 54 cartes 54 oeuvres d'art sont réalisées selon le même procédé, mais sont toutefois toutes différentes en fonction du sens créé par l'attitude, l'âge, les vêtements de la personne, du rapport de ces éléments aux masques, du rapport de ce personnage hybride au panorama et en particulier au fragment de paysage dans lequel il est incrusté. Mises les unes à côtés des autres, les cartes d'une même famille se présente à la pensée comme une vision complète du paysage surpris à l'aube ou au crépuscule. Les masques d'animaux interrogent quant à l'image de soi, de ce qui fait l'humanité, du vivant et du territoire. À travers ce jeu des 9 familles-panoramas, Didier Tallagrand a réussi à créer du lien, des échanges entre les différentes générations. Le jeu devient alors un support de mémoire.
DITA-001