TORGUE Véronique

TORGUE Véronique

Estampe, 2014, H. 44 x L. 57 cm
Editeur : Greenhouse
N° 2/5
Collection : GAC
Numéro d'inventaire : G.A-2014.12.23
Collection issue de l'exposition de la Manufacture de Saint-Étienne.
J'ai trop de succès, je suis déjà empruntée ! Bientôt de retour...

Né à Lyon en 1968, Véronique Torgue est diplômée de l'école des Beaux-Arts de Lyon. Elle vit et travaille à Turin depuis 27 ans. Dans les années 1990, elle suit une formation de restauration des édifices historiques (églises, châteaux, etc.) et se spécialise dans les techniques traditionnelles du faux marbre, du faux bois, de la dorure, du trompe-l'oeil, de la laque, etc. Transposant son expérience et le savoir-faire du passé dans la décoration d'intérieur, elle crée des scénographies et des ambiances contemporaines (publiques et privées) personnalisées et accueillantes. En 2012, elle ouvre un espace à Turin, nommé « Rendez-Vous à l'Atelier », un lieu de recherches et de rencontres, programmant des expositions variées et accueillant des artistes émergents. En parallèle, elle poursuit ses recherches artistiques et participe à la scène artistique contemporaine, notamment avec son projet de street art : « Street Kinsugi Project ». Inspiré de l'art japonais Kintsugi, qui signifie littéralement « réparer avec l'or », il s'agit d'une métaphore plus qu'une technique pour donner une nouvelle vie à ce qui a été détérioré. Des interventions urbaines naissant de l'observation des vides et des lacunes apportent une réparation visible à la feuille d'or sur les bâtiments des places publiques, des rues et des édifices historiques, tout en se déclinant également sur des objets de dimensions plus réduites comme des livres, des photographies, des tableaux endommagés, etc.

Véronique Torgue nous présente une étude de mains. Des mains de travailleurs, artisans, ouvrier, etc. Des mains qui ont concrètement contribué à créer, à façonner et qui portent en elles les traces d'un certain vécu, du labeur sans possibilité de le cacher. L'être humain porte inscrits en lui son passé, son présent et son avenir. Le passé est inscrit dans ses mains : c'est ce qu'étudie la chiromancie(1). L'artiste a choisi une vue depuis le dessus en cachant les deux pouces, mettant en valeur les sillons, les crevasses que le temps et le travail ont sculpté, à l'image des éléments qui façonnent le paysage au cours des siècles.

(1) Divination, par l'examen des formes et des lignes de la main, de la personnalité et de la destinée d'un individu.
VETO-001