VILLEGLÉ Jacques

VILLEGLÉ Jacques

Sérigraphie, 2000, H. 52 x L. 50 cm
Editeur : Jean Villevieille
N° 2/80
Collection : GAC
Numéro d'inventaire : GV.2015.109
Issue du fonds Jean Villevieille, éditeur sérigraphe, Saint-Étienne.

J'ai trop de succès, je suis déjà empruntée ! Bientôt de retour...

Jacques Villeglé est né en 1926 à Quimper. Il étudie l'architecture à l'école des Beaux-Arts de Nantes, puis rejoint Raymond Hains à Paris, où va débuter la grande aventure des affiches décollées et lacérées. Passionné depuis toujours par la typographie, c'est en février 1969 qu'il entame la création d'un alphabet sociopolitique à partir duquel il réalise des sculptures parfois monumentales. « Une idée d'alphabet qui m'était venue dans le métro, station République, [...] lors de la venue à Paris de Richard Nixon [...]. Sur le mur d'un couloir j'avais lu les trois flèches de l'ancien parti socialiste, la croix de Lorraine gaullienne, la croix gammée nazie, la croix celtique [...]. Cet assemblage de sigles surchargeait le nom du président américain rendant visite au général de Gaulle. » Dix ans de création furent nécessaires pour cet alphabet qui développe des signes politiques, religieux, idéologiques, monétaires, zodiacaux, maçonniques, pacifistes, militants, contestataires, guerriers, etc. x qui sont ajoutés ou substitués à chaque lettre (hormis le J). Ces signes sont puisés dans la culture populaire et varient constamment en parallèle à l'évolution du monde, de la société. L'alphabet sociopolitique agit ainsi comme une confrontation brute de l'histoire.

Cette sérigraphie est une représentation d'un palindrome sur Satan. Il fait référence au « Carré de Sator », le « carré magique » le plus ancien ayant été mis au jour, retrouvé parmi les graffiti de Pompéi. Il peut se lire aussi bien de gauche à droite que de haut en bas et laisse apparaître la phrase « Satan Aleva Teret Avela Natas ». Jacques Villeglé utilise son alphabet sociopolitique pour rédiger une phrase autour de ce carré : « Le palindrome Satanatas fut composé par de joyeux Normands / pour contrebalancer le détournement romain de Carcopino ou / Carré magique Sator Arepo * Les carrés magiques d'abord chiffrés / nous viennent de Chine * Ils furent introduits en Europe au xve siècle. » Il nous parle non seulement de paix (lettre O), de religion (t : Golgotha x A : croix de David), de victoire, de tolérance, d'argent (S : dollar américain), mais aussi de choc, de lutte (A anarchique x E et N : les trois flèches de l'ancien parti socialiste), de conflit, de danger (O : bombe). Chacun peut effectuer sa propre lecture des graphismes sociopolitiques en fonction de la valeur et du pouvoir qu'il confère à ces signes, selon sa culture, sa réaction instinctive, sa curiosité ou son questionnement face _à cette oeuvre.

Bibliographie
Jacques Villeglé, Revue Lisières, no 28, août 2015.
Carine Roma-Clément, Jacques Villeglé, sculptures, Saint-Julien Molin-Molette, Jean-Pierre Huguet éditeur, 2012.
Sophie Duplaix (sous la dir. de), Jacques Villeglé. La comédie humaine, cat. exp. Paris, Éditions du Centre Pompidou, 2008.

JAVI-011